• Yanik Comeau

«Le Dernier Sacrement» de Denis Bouchard: Plein de vie jusqu’au dernier souffle

Mis à jour : 7 sept. 2019


Par Yanik Comeau (Comunik Média / ZoneCulture)


Comédien adoré du public au petit écran (Lance et Compte, Annie et ses hommes) comme au grand (Rafales, Histoires d’hiver), metteur en scène de théâtre, de variétés, d’événements majeurs, Denis Bouchard est aussi auteur, notamment avec trois autres comédiens d’une des pièces les plus jouées au Québec après Broue, La Déprime. En 2007, il créait un one-man show intitulé Bang! et maintenant, le voici qui remonte sur scène dans un texte qu’il s’est écrit suite à des années de recherche auprès d’intervenants et de patients en soins palliatifs. Le résultat est une comédie douce-amère qui ne peut que plaire au public qui adore le comédien depuis plus de trente ans.


Denis Prud’homme (Bouchard), professeur d’université, est aux soins palliatifs du CHUM. Il est soigné par une infirmière attentionnée, Djena (Ayana O’Shun, que l’on a connue sous le nom Tetchena Bellange dans plusieurs productions télé, notamment Le Gentleman, 30 Vies et Pour Sarah), qui apprécie son humour, son intelligence, sa verve, lui qui, malgré la maladie, n’a rien perdu de sa joie de vivre, de son énergie.



Le Dernier Sacrement est un véhicule en or pour l’excellent comédien qui s’est écrit un rôle sur mesure. Entouré de deux comédiennes de talent, chaleureuses et sympathiques, Ayana O’Shun et la jeune Sofia Blondin, Bouchard, par l’entremise de son personnage de prof universitaire, parle de philosophie, de religions, d’accommodements raisonnables, de soins palliatifs, de mort dans la dignité (mais plus de mort et de ce qui nous attend de l’autre côté), de l’humanité et d’où elle en est à quelques heures du dernier souffle de cet homme qui mourra trop jeune (53 ans… 15 de moins que le vrai Denis… et on y croit quand même… pas mal…), fauché par le cancer.


Dans un décor somme toute assez réaliste, une immense salle d’hôpital, chambre pour deux, trois, quatre patients en fin de vie, on est surpris à quel point la pièce n’est pas déprimante, morose, triste. Elle est touchante par moments, certes, mais surtout drôle, plutôt légère, humaine, comme l’ont été plusieurs des personnages que Denis Bouchard a livrés à la télé, les personnages qui en ont fait l’acteur chéri des téléspectateurs. On pense un moment au personnage de Rémy Girard (un des co-auteurs de Bouchard sur La Déprime, justement) dans Les Invasions Barbares, le Rémi du Déclin de l’Empire Américain, prof d’université lui aussi, qui meurt entouré de ses amis après avoir fait le bilan de sa vie. Mais autant les films d’Arcand étaient des films choraux, avec des distributions nombreuses, Le Dernier Sacrement est presqu’un monologue accompagné par des personnages secondaires qui ne sont pas que des faire-valoir, bien écrits et bien campés.


Certes, Denis Bouchard ne révolutionne rien avec Le Dernier Sacrement, mais il atteint ses cibles: Parler de thèmes universels qui touchent tout le monde, renouer avec le public qui l’a toujours aimé, et partager – presque comme un conférencier, sans pourtant jamais être trop didactique ou professoral – sa philosophie sur les religions et la politique, deux sujets épineux s’il en est.Le Dernier Sacrement sera en tournée à travers le Québec jusqu’au 23 novembre 2019. Toutes les dates ici.



Le Dernier Sacrement de Denis Bouchard Mise en scène : Denis Bouchard et Sarah Beauséjour Avec Denis Bouchard, Ayana O’Shun et Sofia Blondin Scénographie et éclairages : Yves Aucoin Information : facebook.com/lederniersacrement

En tournée jusqu’au 23 novembre 2019 Théâtre Outremont (supplémentaires, Montréal) – 31 janvier, 1er et 2 février 2019

Théâtre des Deux-Rives (Saint-Jean-sur-Richelieu) – 1er mars 2019 Sherbrooke – 6 mars 2019 Mont-Laurier – 21 mars 2019 La Pocatière – 11 septembre 2019 Amqui – 12 septembre 2019 New Richmond – 13 septembre 2019 Saint-Jérôme – 18 septembre 2019 Granby – 19 septembre 2019 Théâtre du Vieux-Terrebonne – 21 septembre 2019

Esoace Le Vrai Monde?, Cégep Ahuntsic - Montréal - 26 septembre 2019 Saint-Georges-de-Beauce – 28 septembre 2019

Montmagny - 29 septembre 2019 Amos -1er octobre 2019 Ville-Marie – 2 octobre 2019 Val d’Or – 3 octobre 2019 La Sarre – 4 octobre 2019 Rouyn-Noranda – 5 octobre 2019 Trois-Rivières – 8 octobre 2019 Victoriaville – 9 octobre 2019 Shawinigan – 11 octobre 2019 Rivière-du-Loup – 24 octobre 2019 Rimouski – 25 octobre 2019

Sainte-Foy - 27 octobre 2019 Sept-Îles – 29 octobre 2019 Baie-Comeau – 30 octobre 2019 Chicoutimi – 31 octobre 2019

Roberval - 1er novembre 2019

Chibougamau - 2 novembre 2019

Thetford Mines - 8 novembre 2019

La Tuque - 9 novembre 2019

Lac-Mégantic – 15 novembre 2019 Joliette – 23 novembre 2019

Théâtre Outremont, Montréal - 29 novembre 2019

Saint-Hyacinthe - 14 mars 2020

Lévis - 18-19 mars 2020

Gatineau - 27-28 mars 2020

Chambly - 4 avril 2020

Saint-Laurent, Montréal - 7 avril 2020

Sainte-Marie-de-Beauce - 10 avril 2020

LaSalle, Montréal - 11 septembre 2020

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO