• Yanik Comeau

«L’Éducation de Rita» de Willy Russell: Une belle surprise!

Mis à jour : 8 juin 2019


par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)



Lorsque Denise Filiatrault dévoilait la saison 2018-2019 du Théâtre du Rideau Vert le printemps dernier, je me souviens m’être dit que L’Éducation de Rita serait le maillon faible de la saison. Certes pas à cause de l’équipe choisie pour défendre la pièce (Marie-Thérèse Fortin à la mise en scène, Émilie Bibeau et Benoît Gouin sur scène) mais parce que je remettais en question la pertinence de cette pièce qui a fait le tour du monde, qui a été transposée au cinéma (Michael Caine et Julie Walters ont tous les deux été primés aux Golden Globes pour les rôles) et de laquelle je croyais qu’on avait fait le tour. L’actuelle production du théâtre de la rue Saint-Denis, dans une traduction fine, habile, infiniment drôle de Maryse Warda, est un pur bonheur ! Le Rideau Vert est quatre en quatre cette saison !




L’histoire est classique. D’ailleurs, Russell s’est inspiré du Pygmalion de George Bernard Shaw et ne s’en cache pas. L’Éducation de Rita est clairement une relecture moderne de l’histoire d’Eliza Doolittle et du professeur Henry Higgins qui a aussi été transformée en musical sous le titre My Fair Lady. Ici, Rita – qui s’appelle en réalité Suzanne mais a changé son prénom parce que l’auteure du roman qu’elle vient de lire le porte et qu’elle veut devenir aussi «respectable» que sa nouvelle idole – est une coiffeuse qui cherche à se réinventer, s’instruire, apprendre sur la littérature, le théâtre, la poésie. Elle a soif d’apprentissage et elle a la chance d’aller étudier auprès d’un professeur d’université qui, lui, en a marre de l’enseignement et préfère boire les bouteilles qu’il cache partout derrière ses livres. En une série de tableaux, les personnages évolueront rapidement (une plus que l’autre !) et un respect mutuel s’établira dans cette relation pleine d’humanité et de compassion.



Empreint d’humour qui n’a pas vieilli ou qui a été très bien servi par la traduction de Maryse Warda (ou un peu des deux), le texte non seulement tient la route mais il est défendu par deux comédiens qui sont au sommet de leur forme. J’avoue que je ne suis pas toujours vendu à l’interprétation d’Émilie Bibeau (qui m’avait complètement conquis en Rosalie dans Annie et ses hommes mais qui ne m’a pas toujours convaincu au théâtre ou dans d’autres rôles à la télé – notamment dans Unité 9) mais elle enfile Rita comme un gant et ne tombe jamais dans la caricature, un piège difficile à éviter.




Benoît Gouin aussi est de ces comédiens qui ne me convainc pas toujours mais qui, cette fois, disparaît complètement dans le personnage, maintenant un bon équilibre entre le Frank en état d’ébriété avancé et le Frank plus sobre. On achète et on finit par le trouver touchant et humain derrière ses bravades et son cynisme détestables.

Marie-Thérèse Fortin montre ici qu’elle n’est pas seulement une grande comédienne mais une metteure en scène de premier plan. Sa vision du spectacle renouvelle cette histoire vieille comme le monde et sa direction d’acteurs fait briller ses interprètes de belle façon.




Le décor hyperréaliste de Loïc Lacroix-Hoy donne envie d’y élire domicile. Les nombreux costumes de Rita, pensées par Cynthia St-Gelais, marquent les changements de jours et de scènes sans pour autant nuire au rythme.


Comment ne pas accueillir cette belle production comme un vent de fraîcheur printanier au moment où on en a justement bien besoin ?


L’Éducation de Rita de Willy Russell Traduction: Maryse Warda Mise en scène: Marie-Thérèse Fortin Assistance à la mise en scène: Marie-Hélène Dufort Avec Émilie Bibeau et Benoît Gouin Décors: Loïc Lacroix-Hoy Costumes: Cynthia St-Gelais Éclairages: Erwann Bernard Accessoires: Claire Renaud Maquillages: Florence Cornet Musique : Philippe Brault Une production du Théâtre du Rideau Vert Du 19 mars au 20 avril 2019 (Durée: 2h10 incluant un entracte) Théâtre du Rideau Vert, 4664, rue Saint-Denis, Montréal Réservations : 514-844-1793 Information: www.rideauvert.qc.ca Photos: François Laplante Delagrave

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO