top of page
  • Photo du rédacteurYanik Comeau

Danse: «Anatomie d’un moteur» d’Alexandre Morin: Vroom Vroom

par Yanik Comeau (Comunik Média / ZoneCulture)

Difficile de ne pas être fasciné par la démarche et l’imagination d’Alexandre Morin et ses complices, son frère Gabriel, carrossier de père en fils, et l’auteur Mathieu Leroux. Alexandre et son frère sont nés loin de la grande ville (Saint-Colomban dans les Laurentides) et papa avait un garage. Loin surtout de l’univers de la danse. Pourtant, maman aura été à l’écoute des désirs de son fils et lui aura permis de suivre des cours de danse jusqu’à ce qu’il puisse aller poursuivre sa passion dans les métropoles, là où ça se passe habituellement.



Avec Anatomie d’un moteur, Alexandre replonge dans son enfance et se questionne sur sa passion tout autant que sur celle de son frère, l’aisance naturelle avec laquelle ce dernier a suivi dans les traces du paternel (on apprend même dans un segment documentaire filmé bien fait, fascinant, qui s’intègre joyeusement au spectacle de danse-théâtre-docu proposé, que ce que Gabriel aurait de plus que son père, c’est la patience). Avec la contribution riche de son complice l’auteur Mathieu Leroux qui ajoute une fine touche de dramaturgie, le trio créateur concocte un spectacle qui marie danse, théâtre, cinéma et réalité.



Non seulement Alexandre déploie-t-il son talent d’interprète en explorant différents styles de danse, passant de mouvements minimalistes à des gestes grandiloquents et exaltants, mais il permet au spectateur d’entrer dans son intimité grâce aux mots de son complice auteur. On apprécie tout autant les témoignages enregistrés de son frère, notre incursion dans le monde du débosselage et la carrosserie (vous avez déjà vu ça, vous, dans un spectacle de danse ou même de théâtre? Formidable!) Les cinq (si j’ai bien compté) « chapitres » de ce spectacle nous emmènent dans différents endroits, dans différentes explorations des émotions et on en sort nourri, comblé, rafraîchi, un peu exalté aussi.



Je souhaite qu’avec son prochain spectacle, Alexandre Morin aille encore plus loin dans son expression de ces vies parallèles de frères à première vue si différentes, aux antipodes dans leurs choix et intérêts mais qui néanmoins se retrouvent dans un projet qui marie les mondes. Je crois aussi qu’il serait intéressant d’explorer encore plus en profondeur l’aspect LGBTQ+ qui m’a semblé effleuré ici mais qui pourrait être développé. Parce qu’autant tous les tableaux/chapitres du spectacle m’ont comblé, j’ai senti qu’ils pouvaient tous offrir de la matière à réflexion pour aller plus loin. J’en prendrai encore et encore. Et je mets volontaire le verbe au futur simple. Pas au conditionnel.



Anatomie d’un moteur

Chorégraphie: Alexandre Morin

Interprètes: Alexandre Morin avec la participation de Gabriel Morin et Mathieu Leroux

Conception musicale et vidéo: Jonathan Goulet

Scénographie et costumes: Jonathan Saucier

Conception des éclairages et régie: Marguerite Hudon

Dramaturgie et texte original: Mathieu Leroux

Accompagnement artistique: Ginelle Chagnon

Direction technique: Sophie Robert

Compagnie: Other Animals

Coproduction: Agora de la danse

Résidences de création: Agora de la danse, CCOV, Grands Ballets Canadiens de Montréal, Centre d’arts Diane-Dufresne, Danse à la carte, Circuit-Est et CSC Centro Per La Scena Contemporanea à Bassano (Italie)

Du 25 au 27 octobre 2023, 19h, 28 octobre 2023, 16h (durée: 65 minutes sans entracte)

Information: https://agoradanse.com/evenement/anatomie-dun-moteur/

Photos: Jonathan Goulet

Commenti


bottom of page