• Yanik Comeau

«Anatomie de l’objet - traité n°5: l’État des choses»: La Pire Espèce à son meilleur

Mis à jour : 24 mai 2019

par Yanik Comeau (ZoneCulture / Comunik Média)



Depuis vingt ans maintenant, Olivier Ducas et Francis Monty s’associent aux pires manipulateurs pour créer du théâtre magique qui allie marionnettes, objets, ombre, musique, vidéo, projections et plus. Des spectacles inoubliables et ayant connu des tournées internationales comme Ubu sur la table, Persée et plus récemment L’Effet Hyde ont ravi des publics aux quatre coins du monde et en trois langues différentes. Avec Anatomie de l’objet – traité numéro 5 : l’état des choses, les fondateurs de La Pire Espèce se font plaisir en s’entourant de complices pour créer une nouvelle mouture de son désormais célèbre cabaret. Le résultat est un délicieux montage de «courtes formes» habilement liées par un duo d’animateurs tout aussi savoureux et des transitions musicales inspirées.


Les festivités – parce que c’est bien de cela dont il s’agit – s’ouvrent sur eux, sur Marcus (Alexandre Leroux) et monsieur Poulpe (Mathieu Gosselin), le duo d’animateurs clownesques qui rappelle Laurel et Hardy autant qu’Abbott et Costello en moins burlesque, des personnages qui créeront des liens tout au long de la soirée. Efficaces, drôles, intelligents, rafraîchissants. Ils se prennent au sérieux, frôlent parfois le ridicule, mais les comédiens font preuve d’une complicité et d’un sens du timing qui les rend absolument irrésistibles !


S’ensuivront une dizaine de numéros, de courtes histoires racontées comme seul le Théâtre de La Pire Espèce sait le faire. On se délectera du Battle Oriental dans lequel deux équipes rivaliseront d’ingéniosité pour raconter chacune une histoire à saveur «asiatique», aussi captivantes l’une que l’autre malgré leurs différences marquées. On aura envie de taper des mains comme des gamins comblés devant un magasin de jouets pendant le numéro clin d’œil aux selfies YouTube ridicules proposé par Karine St-Arnaud qui, exagérément complice de la caméra, nous fera découvrir le contenu de son sac d’épicerie ! Un délice absolu !



Dans la deuxième partie, on se bidonnera quand cette même Karine St-Arnaud et Marie-Ève Trudel, la seule autre fille du groupe, se substitueront à Mathieu Gosselin et Alexandre Leroux pour incarner Poulpe et Marcus. On sera captivé par l’histoire d’une jeune fille (Trudel) et sa mère (St-Arnaud) racontée avec ce toujours habile mélange d’acteurs et d’objets qui sont bien plus que de simples accessoires. On se régalera du clin d’œil au cinéma que feront Mathieu Gosselin, Alexandre Leroux et Étienne Blanchette avec cette histoire glaciale à la Fargo racontée avec narration de plans de caméra et présentation des angles à l’aide de planches, de couvertures et de minuscules. On en redemande !



Pendant plus de deux heures, c’est en effet à une véritable fête du théâtre, à une authentique célébration de la magie de l’objet à laquelle nous sommes conviés. Jamais une seconde remet-on en question sa présence dans la salle, goûtant chaque bouchée de ce savoureux menu comme une suite de plats concoctés avec amour, un repas à plusieurs services duquel on sort repu mais léger.


On ne peut que souhaiter que chacune de ces «courtes formes» vivent au-delà de ce cabaret festif de cinq jours. Et que toujours plus de mordus de théâtre auront la chance de tomber sous le charme du Théâtre de La Pire Espèce dans les vingt prochaines années.



L’Anatomie de l’objet - traité n°5: l’état des choses Textes: Olivier Ducas, Mathieu Gosselin, Alexandre Leroux et Francis Monty Mise en scène: Olivier Ducas et Francis Monty Avec Étienne Blanchette, Jérémie Desbiens, Olivier Ducas, Mathieu Gosselin, Alexandre Leroux, Francis Monty, Karine St-Arnaud et Marie-Ève Trudel. Musique: Étienne Blanchette, Mathieu Doyon et Nicolas Letarte Une production Théâtre de la Pire Espèce Du 21 au 25 mai 2019 à 20h, samedi à 16h (Durée: 2h30 incluant un entracte) Théâtre Aux Écuries, 7285, rue Chabot, Montréal Billeterie: 514-328-7437 www.auxecuries.com Affiche: Julien Rouvel Photo rideau rouge: Clémence Doray Photo contes zen: Patrick Argirakis

  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO