top of page
  • Photo du rédacteurYanik Comeau

Théâtre: «Nzinga» d’Alexis Diamond, Marie Louise Bibish Mumbu et Tatiana Zinga Botao: Chokola belge

Dernière mise à jour : 8 févr.

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)

Depuis qu’elle est sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Tatiana Zinga Botao multiple les beaux projets, tant avec son Théâtre de la Sentinelle, cofondé avec Lyndz Dantiste et auquel s’est joint Philippe Racine, qu’avec d’autres metteurs en scène. Elle préside même la cellule artistique de la nouvelle salle Réjean-Ducharme du TNM qui verra le jour bientôt. Fervente défenderesse de la diversité culturelle (elle qui est née au Congo et a grandi en Belgique avant de faire son chemin vers Montréal), sa toute nouvelle création, Nzinga, coécrite avec Alexis Diamond et Marie Louise Bibish Mumbu, est une sorte de fusion entre le récit autobiographique et le cours d’histoire, à la fois un monologue hyper personnel et un hommage senti à une reine du XVIIe siècle qui aura régné sur le Congo et dont elle aura hérité du nom.



Pour accueillir le spectacle, la Salle Michelle-Rossignol du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui a été aménagée avec une disposition des spectateurs sur trois côtés, une scénographie de Xavier Mary. La metteure en scène française invitée Albertine M. Itela, dont la vision du spectacle est à la fois conviviale et rigoureuse, semble avoir dirigé la comédienne dans un certain ludisme, pour faire ressortir sa chaleur naturelle, son sens inné de l’interaction avec le public, mais s’il fallait avoir un bémol, ce serait que par moments, lorsque la comédienne nous fait dos, la projection de la voix n’est pas toujours au rendez-vous.



Qu’à cela ne tienne, l’excellente comédienne – qui m’avait épaté dans un autre spectacle/monologue Qui veut la peau d’Antigone? – tient le public en haleine tout au long des soixante-quinze minutes que dure le spectacle. Tout en fournissant des informations historiques et géographiques riches, parsemées de poésie et de lyrisme, Tatiana raconte une histoire humaine, personnelle, universelle et le spectacle évite l’écueil de l’hermétisme, de l’intellectualisation à outrance qui pourrait perdre les non-initiés. On s’y retrouve facilement et on en sort grandi comme c’était le cas dans les autres spectacles qui traitaient de généalogie, d’origines, de liens familiaux cette saison, L.U.C.A. à La Chapelle dans le cadre du Festival Phénoména, Chokola à la Petite Licorne et Koulounisation au Prospero, entre autres.



Nzinga prouve encore une fois que cette mine possède une ressource inépuisable. Tant que l’on fouillera dans l’histoire de la famille, les racines, ont saura tirer des récits forts, riches qui sauront rejoindre des spectateurs de toutes origines, de toutes nationalités.



Nzinga Texte: Alexis Diamond, Marie Louise Bibish Mumbu et Tatiana Zinga Botao Mise en scène: Albertine M. Itela Interprétation: Tatiana Zinga Botao Assistance à la mise en scène et régie: Josianne Dulong-Savignac Scénographie: Xavier Mary Lumière: Valérie Bourque Environnement sonore: Larsen Lupin Vidéo: Joy Boissière Costumes: Ange Blédja Kouassi Mouvement: Claudia Chan Tak Maquillages : Audrey Toulouse Peinture scénique: Véronique Pagnoux Intégration vidéo: Vladimir Cara Doublure en répétitions: Leila Donabelle Kaze Régie: Ariane Brière Direction de production: Marie-Christine Martel Direction technique: Xavier Côté Équipe technique: Eric-William Quinn, Judith Rémillard, Lindsay Morneau, Vladimir Cara, Alexis Aubé, Martin Beaulieu, Philippe Bélanger, Marc-Olivier Cauchy, Kevin Clément, Nicolas Dupuis, Maya Hegetschweiler, Anaé Lajoie Racine, Caroline Lortie, Olivier Magnan-Bossé, Hugo Pires, Éloi Talbot, Victor Papineau-Holdrinet, Mariklôde Tardi, Alexis Trottier, Avery Vermette Une création du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui et du Théâtre de la Sentinelle Du 6 au 25 novembre 2023 (1h15 sans entracte) Salle Michelle-Rossignol – Théâtre d’Aujourd’hui, 3900, rue Saint-Denis, Montréal Billetterie: 514-282-3900 poste 1 Photos : Valérie Remise

Comments


bottom of page