top of page
  • Photo du rédacteur

Théâtre: Jamais Lu «Wahid en duo» d’Éric Plamondon: Les contraires s’attirent

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)


   Difficile de ne pas se laisser porter par les différentes propositions du Jamais Lu, ce formidable festival de lectures publiques qui séduit année après année. Cette année, j’aurai assisté à trois lectures, celles des pièces de Lyraël Dauphin et de Micha Raoutenfeld puis Wahid en duo, un huis-clos de l’auteur franco-manitobain Éric Plamondon.



   La prémisse de départ est pour le moins amusante. Un Canadien-français qui aime tremper de longues heures dans la baignoire tous les soirs fait la rencontre d’un Franco-Libanais qui veut juste se brosser les dents avant d’aller dormir. La première scène a quelque chose qui relève autant de Beckett que d’Ionesco, une délicieuse absurdité qui vient tout naturellement lorsque l’on plonge – sans jeu de mots – deux personnages que tout oppose dans une intimité qui crée un malaise. Soir après soir, les deux hommes que tout sépare se retrouveront toujours à la même heure, au même endroit, une rencontre fortuite qui deviendra rendez-vous et qui – contre toute attente – évoluera vers non seulement un apprivoisement mais vers une amitié inattendue, authentique, un attachement que ni l’un ni l’autre n’aurait pu imaginer.



   Les scènes courtes et efficaces, très drôles au début, cèdent lentement la place à la tragédie et à la détresse humaine mais surtout à l’empathie et à cette amitié inspirante qui transcende les barrières culturelles, sociales et religieuses. La mise en lecture toute simple de Manolis Antoniou se met au service du texte et les acteurs, Ziad Ek (belle découverte) et l’auteur Éric Plamondon, malgré un niveau de jeu parfois un peu dissonant, réussissent à donner une belle vérité aux personnages.



   Après cette lecture, je me suis surpris à imaginer cette pièce sur une des nombreuses scènes intimes de la métropole, de la Petite Licorne à la Salle Jean-Claude-Germain, de la Salle intime du Prospero à la Salle Claude-Léveillée de la Place des Arts.


   Le 23e Festival Jamais Lu de Montréal se terminait le 11 mai avec La Fête à Lyndz, une carte blanche pensée par Lyndz Dantiste, codirecteur artistique, commissaire de cette édition festive. On ne peut que se réjouir qu’un tel événement né chez nous fasse des petits à Québec, à Paris, dans les Caraïbes… vivement le rayonnement de nos auteurs!



Wahid en duo d’Éric Plamondon Mise en lecture: Manolis Antoniou Interprètes: Ziad Ek et Éric Plamondon Samedi, 11 mai 2024 à 16h Festival du JAMAIS LU 2024 Montréal Théâtre Aux Écuries, 7285, rue Chabot, Montréal Information: 514-844-1811 https://jamaislu.com/projets/23e-festival-du-jamais-lu-montreal/wahid-en-duo  Billetterie: https://auxecuries-jamaislu.tuxedobillet.com/

Comments


bottom of page