top of page
  • Photo du rédacteur

En coulisses: «La Géante» du Théâtre de l’Oeil ouvert: Un Tramway nommé Rose

par Yanik Comeau (Comunik Média / ZoneCulture)


   Jeudi matin, Jade Bruneau et Simon Fréchette-Daoust, codirecteurs artistiques du Théâtre de l’Oeil Ouvert accueillaient invités et médias pour présenter les premières notes, les premiers mots, un medley spécialement concocté pour l’occasion de leur nouveau spectacle, La Géante, un spectacle qui rend hommage à Rose Ouellette, dite La Poune, un petit bout de femme qui a été comédienne, humoriste, artiste de variétés, de burlesque, de vaudeville et qui a dirigé deux théâtres dont le plus que centennaire Théâtre Le National que le TOO a choisi pour la rencontre.



   On ne pouvait pas espérer meilleur endroit que ce théâtre mythique où on enregistre maintenant, notamment, l’émission Belle et Bum. Situé au cœur du Village, Le National a été fondé en août 1900. Majestueux et vaste, il est pourtant intime et chaleureux.



   Après ses spectacles hommages à Clémence Desrochers, La Corriveau et Diane Dufresne, c’est Rose Ouellette qui est au cœur du nouveau spectacle de cette compagnie qui «place des femmes au cœur des projets et des histoires racontées». À l’instar de La Corriveau – La Soif des Corbeaux, La Géante met en scène une distribution de huit comédien.ne.s/chanteur.euse.s/danseur.euse.s qui incarneront chacun.e un personnage principal et feront aussi partie du chœur ce qui veut dire qu’ils entreront en scène dès le début et ne quitteront plus avant le salut. C’est ce qui donnait à La Corriveau – et donnera sans aucun doute aussi à La Géante – une impression d’avoir un ensemble imposant alors qu’il est simplement incarné par les comédiens – tous principaux – et diablement efficace.




   Les quelques extraits présentés hier matin démontraient déjà la magnifique poésie de Geneviève Beaudet, la musique accrocheuse d’Audrey Thériault, les arangements vocaux de Marc-André Perron et l’impeccable direction vocale de Chris Barillaro. Jade Bruneau insistera avec raison que cette équipe – tissée serrée – est devenue redoutable à force de travailler ensemble.


   Avec ces quelques extraits, on a pu apprécier le talent, le charisme, l’aisance physique de Gabrielle Fontaine qui incarnera le feu qui brûle dans le ventre de Rose Ouellette, pas juste dans sa magnifique crinière rousse. On a pu constater la chimie qu’elle partage avec Jade Bruneau qui s’est « fait le cadeau » d’incarner elle-même le rôle de Gigi (Gertrude), l’amoureuse, complice, associée et affaires de notre Poune nationale. On a pu entendre une partie de la narration – super efficace – de Simon Fréchette-Daoust qui, comme Jade et José Dufour, jouait La Corriveau moins de 12 heures plus tôt à Brossard, cette narration qui nous permettait de comprendre que le spectacle fera des aller-retour dans le temps d’hier à aujourd’hui à bord d’un tramway «fantastique». On a pu entendre les voix magnifiques de Philippe Robert (tellement touchant en joueur d’orgue de Barbarie sur le déclin, alcoolique, triste) et du déjà nommé José Dufour qui incarne Finaud (et qui sera Tootsie cette année aussi!). Et toutes les voix ensemble, je le répète, qui se marient si bien sur des paroles si brillantes qu’en quelques minutes seulement, on sourit, on rit, les larmes nous montent aux yeux, on est captivés.



   Journalistes et invités ont aussi pu voir la maquette du décor et les croquis des costumes qui devraient être aussi ravissant – sinon plus – que ceux de La Corriveau et de Belmont.



   Vous dire à quel point j’ai hâte de voir ce spectacle ? Vous devinerez que je suis un fan fini du Théâtre de l’Oeil Ouvert depuis Clémence.


La Géante Idée originale, texte et paroles: Geneviève Beaudet Musique originale: Audrey Thériault Mise en scène: Jade Bruneau Direction musicale et arrangements: Marc-André Perron Assistance à la mise en scène et régie: Marilou Huberdeau Direction vocale: Chris Barillaro Distribution: Gabrielle Fontaine, Simon Fréchette-Daoust, Rita Tabbakh, Christian Laporte, Philippe Robert, et Stéphanie Arav Musiciens: Marc-André Perron, Chris Barillaro, François Marion Décor et costumes: Adam Provencher Assistance au décor, accessoires et marionnettes: Félix Plante Éclairages: Maude Serrurier Maquillages: Véronique St-Germain Coiffures: Kathleen Gravel Direction techniques: Alexe Morissette et Maude Serrurier Encadrement du mouvement: Pénélope Desjardins Direction artistique: Simon Fréchette-Daoust et Jade Bruneau Une production du Théâtre de l’Oeil Ouvert Conseillère à la production: Micheline Bleau Agence de spectacles: Encore Spectacle Relation de presse: Rosemonde Communications Du 11 juillet au 10 août 2024 – Centre culturel Desjardins (Joliette) Du 15 au 31 août 2024 – Carré 150 (Victoriaville) Le 5 juin 2025 – Théâtre Maisonneuve, Place des Arts (Montréal) Informations: www.lageante.ca

コメント


bottom of page