• Yanik Comeau

Théâtre: Le TNM remet ses prix Gascon-Roux pour la saison 2021-2022

par Yanik Comeau (Comunik Média/ZoneCulture)


Rassemblant artistes, journalistes, invités et abonnés pour le dévoilement des prix Gascon-Roux du TNM après deux ans d'interruption à cause de la pandémie, la directrice générale et artistique de l'institution qui célébrait ses 70 cette année, Lorraine Pintal, a blagué: «Bienvenue dans le nouveau hall d'entrée du Théâtre du Nouveau Monde!»


En effet, c'est bien là qu'aurait eu lieu cette cérémonie mais les travaux d'agrandissements du théâtre du 84 rue Sainte-Catherine Ouest ont rendu la chose impossible. Plutôt, c'est dans les nouveaux locaux du Quartier des Spectacles surplombant l'Esplanade Tranquille que tout ce beau monde a pu se retrouver.


D'abord, Lorraine Pintal a annoncé que le Théâtre de La Sentinelle, qui présente à la fois M'appelle Mohamed Ali au Quat'Sous et Lequel est un Basquiat à la Salle Jean-Claude-Germain du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, recevait la Bourse du Nouveau Monde assortie d'un montant de 5000$ pour soutenir son projet de création d'une Andromaque de Racine en créole. Lyndz Dantiste a accepté fièrement le prix au nom de ses collègues Tatiana Zinga Botao et Philippe Racine.



Ensuite, la directrice a expliqué que les Bourses Jean-Pierre Ronfard (mise en scène) et Jean-Louis Roux (écriture) étaient remises en alternance aux deux ans. Cette année, la Bourse à la création Jean-Louis Roux est remise à la romancière Kim Thuy pour la soutenir dans l'accouchement d'une première oeuvre théâtrale à l'invitation de Lorraine Pintal.


Les prix Gascon-Roux, instaurés il y a 35 ans lors du 35e anniversaire de la compagnie, étaient ensuite remis. Chacun des lauréats est reparti avec un chèque de 500$ et un trophée créé par le sculpteur et concepteur de décor Michel Goulet.


C'est Ginette Noiseux, directrice artistique d'Espace GO et conceptrice de costumes, qui a reçu le prix pour les robes des Reines de Normand Chaurette, auteur qui nous quittait le 31 août à 68 ans. Lorraine Pintal et Ginette Noiseux se sont toutes deux fait un devoir de lui rendre hommage.



Le Prix Gascon-Roux éclairage a été remis à Martin Labrecque pour les lumières de Cher Tchekhov de Michel Tremblay. Le maître de la lumière a tenu à mentionner qu'il avait été honoré de travailler sur ce Tremblay et d'éclairer le comédien Gilles Renaud «qui était ami avec mes parents.» Son père est le grand directeur de la photographie et cinéaste Jean-Claude Labrecque qui nous a quittés en 2019.



C'est le scénographe Guillaume Lord qui a reçu le Gascon-Roux pour son décor de Cher Tchekhov. Il ne pouvait être présent mais a envoyé un texto à son ami Labrecque qui a accepté en son nom,


Cher Tchekhov a aussi reçu les Gascon-Roux pour la musique (Laurier Rajotte) et pour la mise en scène (Serge Denoncourt). Michel Tremblay a accepté le trophée au nom de Denoncourt, absent, et en a profité pour raconter quelques anecdotes sympathiques qui avaient marqué cette création, notamment les appels de Denoncourt pendant les répétitions pour demander ou suggérer des changements dans le texte.



Les prix d'interprétation ont été remis à Eve Landry pour sa Docteure Katrine Stockmann dans Un Ennemi du peuple d'Ibsen (la comédienne a d'ailleurs tenu à rendre un vibrant hommage à la metteure en scène Edith Patenaude, tant pour son audace que pour son calme) et à Théodore Pellerin pour le rôle d'Hugo Lessard dans Embrasse de Michel-Marc Bouchard. Le jeune comédien a aussi reçu la prestigieuse Bourse Olivier Reichenbach remis à un artiste de la relève. Absent parce qu'il tourne dans un film à Paris, il a néanmoins écrit ses remerciements qui ont été lus par Michel-Marc Bouchard. Ce dernier a aussi profité de l'occasion pour saluer la «fidélité» du jeune prodigue qui croule sous les offres de rôles à la télé et au cinéma, tant chez nous qu'à l'international, mais qui n'a pas pour autant renoncé à cette création au théâtre, son premier rôle sur les planches. Théodore Pellerin a aussi remercié un peu à la blague «les différents variants COVID de nous avoir laissé jouer jusqu'à la fin».

Cette remise de prix avait lieu à 17h30 jeudi le 22 septembre à quelques heures dela première médiatique de La Nuit des rois de Shakespeare adaptée par Rébecca Déraspe, spectacle qui ouvre la saison 2022-2023.

10 vues0 commentaire