• Yanik Comeau

Saison alternative 2020-2021: Théâtre La Licorne (Un théâtre par jour)

par Yanik Comeau (Comunik Média)


Avec l'annonce de la réouverture des salles de spectacles en zone rouge à partir du 26 mars, tous les théâtres montréalais y sont allées de leurs annonces la semaine dernière. Ainsi, ZoneCulture veut vous tenir informés de ce qui s'en vient dans les prochaines semaines et vous permettre de faire des choix éclairés en fonction de vos goûts personnels.


Aujourd'hui, je vous parle de ce que proposeront prochainement le nouveau directeur artistique du Théâtre de La Manufacture / Théâtre La Licorne Philippe Lambert et son adjointe Pascale Renaud-Hébert.


À partir du 30 mars, on pourra enfin voir la nouvelle pièce de Steve Gagnon (dont j'avais tellement apprécié le Pour qu'il y ait un début à votre langue à partir de l'oeuvre de Sylvain Trudel) qui devait être présentée le printemps dernier. Ce solo écrit pour Guylaine Tremblay, Les Étés souterrains, est mis en scène par Édith Patenaude (Oslo, Titus d'après Shakespeare) qui a encore une fois confié la musique à sa complice Mykalle Bielinski (Mythe). Évidemment, le spectacle est tellement attendu que les billets se sont vendus en une seule journée, dès la mise en vente ce matin. Il faudra attendre d'inévitables supplémentaires.



Du 12 au 30 avril à la Petite Licorne, on pourra enfin goûter au nouveau spectacle de Mathieu Gosselin (celui qui accompagnait Christine Beaulieu sur scène dans J'aime Hydro). C'est Sophie Cadieux, après sa mise en scène de l'adaptation du Petit Prince au TNM et à Télé-Québec à l'automne, qui le dirigera dans Gros gars, prise de parole poétique et analogique. Les billets ont été mis en vente ce midi en ligne et, déjà, on annonce des supplémentaires les 17 avril et 1er mai à 16h et du 3 au 6 mai à 19h. Ça promet!



Avec la pandémie et les mesures sanitaires, on a jamais vu autant de solos. Du 18 mai au 5 juin, la comédienne et auteure Marie-Ève Perron (Les Simone) y ira de sa nouvelle création De ta force de vivre qui sera, elle aussi, présentée à guichets fermés sur la scène de la Grande Licorne. On ose espérer que des supplémentaires seront annoncées.



Bien que, pour le moment, deux et ces trois spectacles ne puissent être vus par ceux et celles qui n'ont pas déjà leurs billets, La Licorne a plein d'autres projets en répétition en ces murs. En effet, en plus de Mathieu Gosselin et la Banquette Arrière, Tatiana Zinga Botao (Coriolan et Lysis - si on peut finir par le voir - au TNM et Ceux qui se sont évaporés au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui), Michel-Maxime Legault et le Théâtre de la Marée Haute (Cr#%# d’oiseau cave, Centre d’achats), Marc-André Thibault (Rouge Speedo, Conversations avec mon pénis), Sariane Cormier et Mathieu Quesnel (qui joue présentement dans L'Amour est un dumpling, qu'il a coécrit avec Nathalie Doummar, chez Duceppe) sont tous en développement sur de nouvelles productions.


En plus, La Manufacture propose, depuis quelques mois maintenant, des épisodes d'un tout nouveau balado, C'est juste du théâtre, coanimé par Sébastien Rajotte, Pascale Renaud-Hébert et Simon Rousseau. On peut y accéder directement sur le site de La Licorne. https://theatrelalicorne.com/balado-cest-juste-du-theatre/


Pour plus d'informations sur tous les prochains projets qui investiront les murs de La Licorne, on peut consulter le site internet au theatrelalicorne.com .

3 vues0 commentaire