• Yanik Comeau

Journal «BIENVENUE À BORD!» - 6 février 2020

Mis à jour : il y a un jour

DEUX NOUVELLES PIÈCES POUR LA COLLECTION BIENVENUE À BORD !


par Yanik Comeau (Comunik Média)


Hier soir, avant de rentrer chez moi, je suis allé faire une balade sur la ligne verte et je me suis arrêté à la station Cadillac pour écrire une première courte pièce, inspiré par un itinérant énergique et positif que j'ai rencontré, à qui j'ai donné quelques sous et qui a chanté pour moi, au grand déplaisir de l'hypocondriaque Maryse, mais pour l'amusement de Mélissa la punkette. Mais ça allait mal finir tout ça. Je me suis rendu compte que ces stations plus vieilles, celles construites avant ou inaugurées en 1976, sont plus glauques, plus tristes en sorte.



Lorsque j'ai repris le métro vers Angrignon, secoué par ce que je venais de vivre, je croyais me rendre presque jusque chez moi à Verdun, mais finalement, c'est à Viau que j'ai été mu par une force de sortir du train pour aller à la rencontre de nouveaux personnages. Inspiré par une petite avec ses parents, tous vêtus comme des scaphandres hivernaux, je me suis imaginé que cette enfant était avec une gardienne et qu'elle s'amusait à faire semblant qu'elle était perdue, qu'elle avait été kidnappée, pour voir la réaction des autres autour d'elle. Je sais. Ce n'est vraiment pas gentil. Il a fallu que sa gardienne... et une passante complice... lui fassent la leçon. Pauvre petite Coralie! Mais disons que cette histoire a atténué un peu l'impact qu'avait eu celle de Clarence l'itinérant sur moi. Elle était somme toute pas mal moins sombre malgré le manque de luminosité à la station Viau. #theatralites #bienvenueabord #metrodemontreal



12 vues0 commentaire
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO