• Yanik Comeau

Journal «BIENVENUE À BORD !» - 4 décembre 2019

par Yanik Comeau (Comunik Média)


Mercredi, j'avais affaires au centre-ville pour rencontrer la sympathique troupe de la pièce Dans la poussière d'un jour de Luc Arsenault qui sera présentée du 18 au 21 décembre au Centre Calixa-Lavallée du Parc Lafontaine. J'ai profité de cette sortie pour faire avancer mon projet d'écriture Bienvenue à bord ! - 68 stations de métro, 68 courtes pièces de théâtre pour enfants, adolescents et adultes.


Je me suis d'abord rendu à la Station Georges-Vanier (ligne orange) où j'ai vu deux hommes partager une grosse bière sous l'arbre/luminaire de béton conçu par l'artiste Michel Dernuet à l'ouverture de la station en 1980. Cette scène m'a inspiré une courte pièce.



Puis, je me suis rendu à la Station Papineau (ligne verte) où Marie-France et sa fille trisomique Rosemarie ont rencontré Adeline, une jeune femme avec un petit chien dans un sac de transport.



À la fin de la soirée, en entrant dans la Station Berri-UQAM, en haut, au carrefour de trois lignes de métro, sur la pastille géante dans laquelle est sculpté un rappel de la création du transport en commun à Montréal et du métro lui-même en 1966, j'ai écrit une pièce pour un quatuor éclectique, Marine, une jeune lesbienne enceinte qui a rendez-vous à la clinique d'avortement, Langdon, un jeune homme aveugle, Françoise, une dame âgée bien seule et Dwain, un jeune gai qui attend sa date... qui ne viendra pas.




J'en suis maintenant à 24 pièces écrites sur 68. Le projet avance vite et bien et je m'émerveille de cette collaboration des muses. Le métro de Montréal, malgré la froideur des passages d'inconnus anonymes si nombreux, est étonnemment fertile comme terrau créatif. On continue. Et comme lorsque j'écrivais les 216 courtes pièces qui sont devenues les six volumes de la collection Coups de théâtre!, je remercie les personnages et les situations d'être au rendez-vous.


Merci encore à vous, aussi, de suivre ce projet tout au long de sa création.

16 vues0 commentaire