• Yanik Comeau

Journal «BIENVENUE À BORD!» - 26 février 2020

par Yanik Comeau (Comunik Média)


«BIENVENUE À BORD !» À LA STATION BEAUDRY


Samedi le 22 février, je suis allé conduire mon auto dans le stationnement souterrain chez mon amie Nicole dont je prends soin... pour éviter qu'elle soit ensevelie dans cette nouvelle tempête qui se préparait.



En revenant en métro, je me suis arrêté à la station Beaudry qui, vous le savez, a été en rénovation pendant plusieurs mois et, en fait - même si elle est réouverte - n'a pas tout à fait complété son «facelift». C'est d'ailleurs en ces termes qu'Orangina, la drag queen, parle des rénovations de la station de métro du Village. Sur le quai du métro, elle a croisé son jeune ami Nikolas, un prostitué pris entre l'arbre et l'écorce. J'ai commencé à écrire leur échange, mais... un trou-de-cul égoïste a eu la bonne idée de s'allumer un joint juste à côté de moi. Désolé mais... ce n'est pas encore LÉGAL de fumer ça dans ma face À L'INTÉRIEUR. Grrrr... J'ai interrompu mon écriture et je suis revenu quatre jours plus tard pour terminer ma pièce mettant en vedette Nikki (Nikolas) et Orangina. Cette journée-là, le 26 février, je devais conduire Nicole à un rendez-vous médical alors... ayant encore laissé mon auto dans son stationnement souterrain, je suis allé me balader dans le métro toute la soirée pour 1. terminer ma pièce à la station Beaudry et 2. écrire trois autres pièces à Place-d'Armes (ligne orange), Université-de-Montréal (ligne bleue) et Charlevoix (ligne verte). Ce soir-là, lorsque j'ai terminé mon écriture à Charlevoix, il y avait une interruption de service sur la ligne verte. Ça a duré longtemps et, selon notre opérateur de métro, il semblerait qu'il s'agissait d'une tentative de suicide ratée. Vraiment triste. Plus on passe du temps dans le métro, plus on risque d'être témoin d'événements en tout genre.


Mon projet Bienvenue à bord ! - 68 stations de métro, 68 courtes pièces pour enfants, adolescents et adultes avance vraiment bien comme vous pouvez voir. Il me reste une autre sortie dont je ne vous ai pas parlé encore. Je vous reviens bientôt. Je ne veux pas être trop lourd. Merci d'être là et de me suivre dans cette belle folie.

0 vue0 commentaire
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO