• Yanik Comeau

Journal «BIENVENUE À BORD!» - 2 novembre 2019

Mis à jour : mars 15

par Yanik Comeau (Comunik Média)


Le projet Bienvenue à bord ! - 68 stations de métro, 68 courtes pièces de théâtre pour enfants, adolescents et adultes se poursuit !


Aujourd'hui, j'ai eu le plaisir de me rendre à Laval avec mon amie Maude qui travaillait sur Docteur Ox à la Maison des arts de Laval. Après la représentation, je suis revenu à Montréal en métro. J'en ai profité pour écrire à la station Montmorency (terminus de la ligne orange depuis 2007). En observant les gens qui allaient et venaient, j'ai aperçu une jeune femme que j'ai appelée Maïtée et qui venait de quitter son amoureux. Elle avait décidé d'aller se réfugier chez une amie à Sainte-Thérèse. Elle a fait la rencontre de Marek, un jeune homme qui venait d'arriver au Canada. Ils ont dialogué pendant un moment. Je suis heureux de cette pièce toute en douceur.



Ensuite, je me suis rendu à la station Côte-des-Neiges (ligne bleu) où j'ai vu quatre hommes lisant. Un le journal, un sur son téléphone intelligent, un autre un livre et un dernier sur une tablette électronique. Je les ai assis sur un même banc et je les ai fait interagir. Ça a donné lieu à une pièce amusante, je crois.



Au bout de la ligne bleue, avant de prendre la ligne orange vers Montmorency. j'ai fait le tour de la station Snowdon pour m'en imprégner. J'ai vu deux femmes qui parlaient à leurs hommes au téléphone et j'ai senti, dans les deux cas, une espèce de conflit qui sentait la fin. Le résultat est une pièce qui frôle l'absurde mais qui demeure empreinte néanmoins de réalité.



Ensuite, avant de rentrer chez moi à Verdun, j'ai décidé de profiter de la correspondance entre les lignes orange et verte pour écrire ma pièce à la station Lionel-Groulx. Ce n'est que quelques jours que je verrai vraiment le magnifique Arbre de la vie, cette immense sculpture à couper le souffle de Joseph Rifesser. Je vous en parlerai dans ma prochaine entrée, mais... je vous partage quand même la photo ici parce qu'on ne verra jamais assez cette superbe oeuvre d'art.



Puis, j'ai aperçu une adolescente Maya, qui semblait se quereller avec sa mère au téléphone. Quelques minutes plus tard, son amoureux arrivait. Je me suis imaginé que le conflit entre la mère et la fille pouvait avoir un rapport avec le garçon. Ça a donné lieu à une pièce drôle dans laquelle la mère-hélicoptère, même si on ne la voit pas, prenait une place assez amusante... mais pas pour Maya!



Trois nouvelles courtes pièces en quelques heures alors que j'angoissais encore à l'idée de me trouver sans inspiration devant la page blanche (j'écris dans des cahiers). Les personnages se présentent à moi tout en douceur et les styles et genres aussi. Quel bonheur que de créer ainsi. J'ai si hâte de partager ces textes avec vous. En français ET en anglais parce que oui, il y a aura aussi la version Welcome Aboard! de cette série de courtes pièces écrites dans le métro.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout