• Yanik Comeau

Journal «BIENVENUE À BORD!» - 10 novembre 2019

Mis à jour : avr. 6

par Yanik Comeau (Comunik Média)


Nouvelle petite incursion dans l'univers de l'auteur aujourd'hui.


Cet après-midi, j'allais au match de demi-finale des Alouettes de Montréal au Stade Percival-Molson et... il commence à faire froid pour le vélo. D'autant plus qu'on nous annonçait de la neige mêlée à de la pluie. Heureusement... on a été chanceux... mais bon... je m'éloigne du sujet.


Comme je prenais le métro pour me rendre au centre-ville, j'ai décidé de partir plus tôt, question de faire avancer le projet Bienvenue à bord ! - 68 stations de métro, 68 courtes pièces de théâtre pour enfants, adolescents et adultes.


J'ai marché jusqu'à la station De Verdun, je me suis assis sur un des quais et j'ai attendu les personnages, l'inspiration. Ils ne sont pas venus. Je voyais le temps avancer et je ne voulais pas être en retard pour le match. J'ai pris le métro jusqu'à McGill. Je me suis assis sur le quai pendant une demi-heure et... rien ne s'est passé. Il fallait me rendre au stade. Ugh... pas de pièces aujourd'hui? Personne pour stimuler mon imagination? C'était la première fois que ça arrivait depuis le début de ce projet!


Mais je ne me suis pas avoué vaincu. Au contraire!


Après le match, j'ai repris le métro et j'ai cherché des personnages inspirants dans les wagons. Arrivé au métro Namur (ligne orange), j'avais observé Olive, Jules et Ali (les prénoms que je leur ai trouvés, bien sûr!). Des personnages complètement dépareillés. Une dame âgée souffrant d'une scoliose lombaire, un gamer adolescent et un jeune homme contrôlant aux amours compliquées. Je leur ai permis de se rencontrer dans mon cahier. Avant de repartir, j'ai quand même pris le temps de contempler la magnifique oeuvre d'art de Pierre Granche. Tellement impressionnante!



Puis, têtu, je suis retourné à la station McGill (ligne verte). J'ai vu Yuri sur un des quais... et Isabelle de mon côté. Tiens, tiens, tiens... et si Yuri décidait que le banc qu'occupe Isabelle était le sien? Ils pourraient se rencontrer... Magie ! Plus tôt, j'avais pris le temps de contempler la magnifique fresque historique toute de verre de Nicolas Sollogoub, artiste né à Soissons en France de parents russes et décédé à Montréal en 2014.



Puis, je suis retourné au point de départ de ce matin... et en route, je ne sais pas pourquoi... je suis descendu à Lionel-Groulx... Pourtant j'avais déjà écrit ma pièce à Lionel-Groulx il y a quelques jours. Oui. J'avais écrit ma pièce, mais... honte à moi, j'avais réussi à ne pas voir la sculpture de Joseph Rifesser, L'Arbre de vie, donnée à Montréal par l'ONU après l'Expo 67 et installée dans le métro. Une splendeur... si belle et si émouvante!



À Lionel-Groulx, je suis remonté dans une rame vers Angrignon puis j'ai observé deux amis coquins à qui j'ai donné des prénoms unisexes, Kim et Janick, deux sympathiques bouffons qui agissaient comme s'ils étaient seuls au monde... et qui sont descendus à la station De Verdun... pour que je puisse leur écrire une pièce bien à eux. Et prendre le temps de découvrir l'art d'Antoine Lamarche qui sert si bien l'immensité de cette station qui n'a l'air de rien de dehors.


Merci, muses. Malgré la fatigue et l'heure tardive, vous m'avez donné ce dont j'avais besoin pour créer ma troisième pièce de la journée. Mon deuxième cahier se remplit de personnages et mon coeur renoue avec ma passion pour le métro, un amour qui est né quand j'avais 12 ans et que j'ai commencé mon secondaire à Montréal.



Le projet Bienvenue à bord ! (qui s'appellera Welcome Aboard! en anglais, vous l'aurez deviné - parce que j'espère publier simultanément dans les deux langues) continue de prendre forme. Quel bonheur que la création !

17 vues0 commentaire
  • Facebook Social Icon

© 2017 by Théâtralités.  Proudly created with Wix.com by TRIO